L’unité mobile de fabrication additive métallique : un concept innovant

Publié le

La fabrication additive, ou impression 3D, compte parmi les technologies clés de l’industrie du futur. En quelques années, elle s’est largement diffusée dans de multiples secteurs industriels tels que le médical, le spatial, l’automobile, l’aéronautique et bien d’autres.

La fabrication additive désigne un ensemble de procédés permettant de fabriquer une pièce par superposition de couches successives de matière, à partir d’un modèle numérique (CAO) virtuellement tranché.

Les procédés les plus prometteurs de fabrication additive métallique procèdent par fusion laser de poudres métalliques. Cette technologie se révèle particulièrement opportune pour des pièces uniques ou en petite série, à un coût raisonnable. Elle offre une fabuleuse liberté de conception et de design.

Elle permet de créer des pièces complexes ultra-personnalisées, à haute valeur ajoutée. Dans l’industrie, l’essor de la fabrication additive occasionne un changement profond de paradigme.

En quelques années, cette technologie a amorcé un bouleversement des méthodes et des processus de fabrication de plusieurs industries de pointe, telle que celle de l’équipement médical. Aujourd’hui, un nombre croissant d’entreprises cherchent à se positionner sur la fabrication additive.

Conscient des enjeux de ces nouveaux procédés de fabrication pour l’industrie, CESI optimise la montée en compétences de ses apprenants en intégrant pleinement cette technologie d’avenir à son offre de formation : notamment l’option « Fabrication Additive Métallique » proposée dès les cycles d’ingénieurs de l’école. Pour former au mieux ses apprenants, CESI a acquis sa propre unité de fabrication additive métallique, installée sur le campus de Nanterre.

Un choix qui confirme la volonté de développer des travaux liés aux thématiques de l’usine du futur et de la ville intelligente et durable. Cette usine composée de conteneurs maritimes, entièrement modulaire, démontable et transportable, accueille l’imprimante dans un environnement de type salle blanche.

La fabrication additive métallique comporte des risques non négligeables liés à l’utilisation de laser mais surtout de poudre métallique : risque d’inflammation, risque sanitaire par inhalation ou ingestion de particules par exemple.

Pour pallier ces risques, les équipes de recherche de CESI ont travaillé à la création d’un concept unique d’usine mobile à atmosphère contrôlée.

 

Jean-Daniel PENOT

Enseignant-chercheur & Responsable Fabrication Additive

Journée Portes Ouvertes Journée Portes Ouvertes Journée Portes Ouvertes
Journée Portes Ouvertes

Vous n'avez pas pu assister à notre Journée Portes Ouvertes ?

Laissez-nous vos coordonnées, nos équipes vous recontactent !