Une gestion responsable : économie et recyclage

Publié le

L’éco-responsabilité repose avant toute chose sur l’économie des ressources.

L’utilisation minimale de la climatisation, très consommatrice d’énergie, à fort impact environnemental, est un choix assumé. Seuls les espaces très sensibles à la chaleur tels que les salles informatique, l’amphithéâtre et la salle serveurs en bénéficient. Toutefois en été, l’ouverture des fenêtres des plateaux pédagogiques aux premières heures de la matinée permettent un rafraichissement naturel et rapide des espaces. Le confort thermique est une perception très subjective et nécessite une responsabilisation individuelle. C’est pourquoi des thermomètres ont été installés dans chacun des bureaux de l’établissement.

La consommation électrique fait totalement partie des indicateurs suivis par l’établissement. Les communs des bâtiments (couloirs, sanitaires) sont équipés de détecteurs de présence pour l’arrêt automatique des éclairages. De plus, les centrales de traitement d’air fonctionnent à un taux largement réduit pendant la nuit et les week-ends, périodes où l’ensemble des systèmes électriques sont également en simple veille.

Dans un établissement d’enseignement supérieur, le papier est une ressource très utilisée. Grâce notamment aux pédagogies actives, la quantité d’impressions a été fortement réduite : numérisation des contenus pédagogiques dont la taille est réduite, dématérialisation progressive des rapports et des évaluations (dans la limite de ce que la législation permet), suppression progressive des paperboards. Le tri et le recyclage est par ailleurs largement répandu dans l’établissement ainsi que l’usage de brouillons sur les faces non imprimées. Toutefois une vigilance accrue est exercée car l’usage des plateformes numériques implique en contrepartie un accroissement de la consommation électrique. En effet, le papier reste une ressource renouvelable issue de l’exploitation forestière (et donc de végétaux absorbant du CO2).

Des détecteurs de tasse sont installés sur les machines à café de manière à réduire les quantités de gobelets en plastique utilisés, sachant que le recyclage du polystyrène n’est pas le plus aisé ni le plus rentable.

L’entreprise de nettoyage qui opère sur l’ensemble du campus a été sélectionné suite à un appel d’offre impliquant un cahier des charges très strict concernant les gammes de produits éco-labélisés et des consommables issu du recyclé, recyclables, biodégradable.